jeudi 26 mai 2011

You'll never walk alone


A la veille d'une grande rencontre de football*, La Partoche se penche sur les hymnes chantés à tue-tête et avec le coeur dans les gradins des stades par les supporters de football ! Car, oui, musique et foot font parfois la paire...

Il y a bien sûr dans le monde francophone, les Corons de Pierre Bachelet entonnés par le public de Lens, mais du côté des anglophones, question ambiance, You'll never walk alone !
D'où vient cet hymne ? Et comment s'est-il imposé de telle manière que tout autre public que celui du stade d'Anfield à Liverpool le jalouse ?

Cette chanson est une reprise tirée de la comédie musicale Carousel de Rodgers et Hammerstein qui fut un succès énorme (créée au Magic Theatre de Broaday en 1945, elle est jouée 900 fois jusqu'en mai 1947) et fut portée à l'écran en 1956 par Henry King.

A Liverpool, au début des années soixante, et dans le sillage des Beatles, le groupe Gerry and the pacemakers se forme autour des frères Marsden. Très vite abonnés aux tubes, leur reprise de You'll never walk alone les rapproche du ballon rond.
En effet, à cette époque, le club de Liverpool est depuis quelques temps entraîné par Bill Shankly, l'homme charismatique des bords de la Mersey. Ce dernier a un coup de coeur pour la reprise de Gerry Marsden. Le titre, alors encore single, est joué dans l'enceinte du stade. Il faut savoir qu'il était de coutume avant un match, pour chauffer le public, de diffuser les 10 premières chansons des hits parades.
Les frères Marsden restés de longues semaines en tête cela a suffi pour que le public retienne cette chanson et continue de la chanter bien après qu'elle soit retombée du Top Ten. L'hymne - et la devise - du FC Liverpool étaient nés !

 La "Shankly Gate" et la devise du club





Pour parfaire votre éventuelle vocation de supporter, venez vous chauffer la voix avec nos partitions !

Disponibilité

*la finale de la Ligue des champions c'est samedi, jour où Manchester United affrontera Barcelone au Wembley Stadium de Londres.

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire