lundi 16 mai 2011

Stripsody

C'est sans doute la partition la plus originale de la bibliothèque ! Aucune note de musique, aucune clé, aucune indication de tempo... mais une succession d'onomatopées tirées des comic strips : "Stripsody" de Cathy Berberian.




Quelques consignes d'interprétation

Les effets de voix sont disposés sur trois lignes d'une pseudo portée indiquant la hauteur du son : grave, medium, élevé. Les barres de mesure séparent les différentes "scènes" de la partition. Si possible, les gestes et les mouvements du corps sont simultanés avec les effets de voix. L'espacement entre les onomatopées dans la partition indique le timing. La durée de l'oeuvre est généralement de six minutes.


La preuve par l'image

Cathy Berberian

Cette cantatrice américaine d'origine arménienne est née en 1925 et décédée en 1983. Elle a été mariée au compositeur Luciano Berio dont elle fut l'interprète privilégiée. Elle allie un répertoire très varié allant de Monteverdi aux compositions les plus contemporaines, grâce à sa voix très étendue et flexible, à un sens de la mise en scène excentrique. Elle a, en outre, interprété en 1966 un cycle de douze chansons des Beatles sur des arrangements baroques. C'est la même année qu'elle exploite sa technique vocale dans "Stripsody".


Fabienne

2 commentaires:

  1. collègue du WE16 mai 2011 à 10:58

    excellent !

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer