vendredi 1 novembre 2013

Wagner mis en scène à Genève et ailleurs

Genève, cet automne, commémore de tous côtés le bicentenaire de la naissance de Wagner grâce au Wagner Geneva Festival, à l'exposition Wagner l'opéra hors de soi de la Fondation Bodmer ou encore à La Walkyrie au Grand Théâtre, première journée du Ring qui sera joué intégralement d'ici à mai 2014 . La Bibliothèque, quant à elle, met à l'honneur les mises en scène des opéras de Wagner à Genève : riche de documents d'archives, l'exposition montre aux visiteurs des pièces uniques des 19e et 20e siècles. 

Chanteurs sur la scène du Grand Théâtre en 1894 dans les décors de Laurent Sabon
Chanteurs sur la scène du Grand Théâtre en 1894 dans les décors de Laurent Sabon

Dans les albums photos, le ténor parisien Pierre-Emile Engel pose fièrement ! Il fut l'invité du Grand Théâtre pour les grands rôles wagnériens dans les années 1890. Les planches de costumes et de décors pour le Vaisseau fantôme sont conservées parallèlement aux instructions de Wagner dans une édition traduite en français (acte I, sc. 3) :
« J’ai détaillé si soigneusement cette scène afin de montrer, en quel sens je veux que le Hollandais soit représenté, et combien est grande l’importance de la plus minutieuse concordance du jeu avec la musique. Que l’acteur se donne la peine de chercher à concevoir dans le même sens son rôle tout entier. Au reste, cet air est aussi la partie la plus difficile du rôle, surtout parce que c’est de la bonne réalisation de cette scène que dépend pour le public, la compréhension ultérieure du sujet ».

La bibliothèque est fière de posséder les cinq volumes des Gesammelte Schriften und Dichtungen qui constituent l’édition originale de Leipzig (1771-1880). Un des volumes est exposé à la bibliothèque alors que deux autres ont été prêtés à la Fondation Bodmer.

Affiche de Roland Aeschlimann (1977)
Affiche de Roland Aeschlimann (1977)

L'exposition se poursuit avec des affiches allant de 1883 à 2013 : affiches typographiques ou illustrées par des grands noms du graphismes genevois (Roland Aeschlimann, Roger Pfund).

Nous reviendrons ultérieurement sur l'exposition et sur les documents plus récents.

En attendant, l'exposition se visite aux heures d'ouverture de la bibliothèque jusqu'au 5 décembre prochain.

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire