lundi 18 juillet 2011

Elle signe d'un Z...

Nouvelle venue dans le paysage de la chanson française, Zaz séduit par son énergie et son franc parler. Après avoir bourlingué à travers le monde, seule ou accompagnée, elle rencontre en France un succès admirable en solitaire avec son album éponyme sorti en 2010. 


Je vous laisser en compagnie de ses mots, qui seront toujours plus appropriés que les miens, pour vous en parler :

"Première chose à savoir : j’ai toujours chanté. Même si parfois, j’ai perdu le fil de la musique, elle m’a toujours retrouvée. C’est à 20 ans que tout s’enchaîne : formation au CIAM de Bordeaux et premier groupe, du blues. En deux temps, trois mouvements, je me retrouve en tournée avec un orchestre de baloche basque, ambiance fête à Bayonne, remparts de Carcassonne. Deux ans plus tard, petite annonce : Don Diego cherche chanteuse, j’arrive à la rescousse et je signe d’un Z qui veut dire ZAZ. Par ici les influences afro, arabo, andalo, brésilo, latino, tout ce qu’il faut, avec des vrais pros. Paris m’appelle et là, nouvelle petite annonce : cherche chanteuse à la voix cassée. C’est tout moi !!! Keredine Soltani et les compères de Play On me mettent sur le chemin de mon premier album. Et à part ça… j’ai aussi chanté devant 10 000 personnes au stade d’Hendaye, fait du rap provincial, boeufé avec des chiliens à Casablanca, repris Piaf au fin fond de la Sibérie, fait danser la Place du Tertre, joué gratos dans une mine de sel en Colombie, fait une tournée en Egypte sans rien voir du pays (l’horreur !), gagné le concours génération Réservoir, kiffé sur la scène de l’Olympia, enregistré une partie de mon album avec Raphaël (le vrai, celui qui tourne des clips par moins 10° C sur le toit d’un immeuble) et mille autres choses encore. Et le pire, c’est que tout est vrai."

Vous trouverez à la Bibliothèque musicale un songbook dans lequel figurent tous les titres de son premier album. Côté actualité, la demoiselle est au Paléo festival demain 19 juillet, à bon entendeur !

Morgane


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire