lundi 11 juillet 2011

Cat Stevens versus Yusuf Islam

Qui n’a pas siffloté ou chantonné dans sa jeunesse  Morning has broken ou Lady d’Arbanville ou encore Moonshadow et Father and son et bien d’autres airs que l’on aura ébauché en gratouillant vaguement quelques cordes de guitare dans les années 60-70 ?
Cat Stevens est de retour, mais cette fois sous le nom de Yusuf Islam (nom qu’il a adopté depuis sa conversion à l’Islam en 1978).
En 2001, après trente ans d’absence, il reprend le chemin de la musique, après que son fils ait amené une guitare chez lui, et il se remet à jouer comme "si c'était la première fois." Et il dira "J'ai réalisé qu'il n'y avait pas de contradiction entre mon passé et mon présent. L'inspiration est revenue." Sur la lancée de cette redécouverte, il enregistre en 2006 un album An other cup qui vise à favoriser la compréhension entre les musulmans et l’Occident.
Et en 2009 il nous offre un nouvel album Roadsinger, où l’on retrouve avec émotion et plaisir sa voix et son style d’antan.
A l'occasion des révolutions dans les pays arabes, Yusuf Islam écrit une chanson en hommage aux insurgés My People, qu'il décrit comme une "une façon d'apporter mon soutien à tous les peuples qui tentent d'obtenir leur liberté en refusant de vivre sous des régimes répressifs."




Patricia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire