lundi 2 juin 2014

Instruments de musique atypiques : la machine à écrire

The typewriter a été composé en 1950 par Leroy Anderson, considéré comme l’un des plus grands maîtres américains de musique orchestrale légère. Jouant sur la sonorité des touches, de la clochette de fin de ligne et du retour de chariot de la machine à écrire, ce morceau a souvent été utilisé comme fond sonore dans des émissions de radio et de télévision. Il a aussi été repris sous forme de sketch par Jerry Lewis ou Michel Leeb.


La machine à écrire n’est pas le seul instrument atypique qu’Anderson ait introduit dans une de ses compositions : il a écrit également pour papier de verre dans son Sandpaper ballet !



Krzysztof Penderecki s’est aussi essayé à la machine à écrire dans Fluorescences, mais de manière beaucoup moins humoristique... Quant à Rolf Liebermann, il a marqué la population suisse avec sa symphonie Les échanges pour 156 machines de bureau composée à l’occasion de l’exposition nationale de 1964, dont on fête les 50 ans cette année.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire