lundi 2 juillet 2018

Chemin Marie-Chassevant

Les rues de Genève, aux abords de la nouvelle gare des Eaux-Vives, mettront les femmes à l'honneur. C'est ce que nous apprend le dernier numéro de Vivre à Genève.


Parmi ces nouvelles désignations, l'une d'elles sera consacrée à Marie Chassevant, pianiste, professeur au Conservatoire de musique de Genève et cantatrice. Auteure de différentes méthodes, Marie Chassevant est connue pour l'une d'entre elles plus particulièrement. Une méthode ludique consacrée à l'apprentissage du solfège pour les enfants où il est question de Comment Madame l'intonation indiqua à la mère du petit enfant ce qu'il fallait faire pour lui apprendre à imiter ces oiseaux, suivis de l'Histoire de Mme la Mesure et de  l'Histoire du Beau Génie de la nuance. Après avoir été bien accueillis, ses différents écrits semblent avoir été oubliés des conservatoires simultanément à l'ouverture de l'Institut Jaques-Dalcroze. Afin de mieux connaître le contexte de l'enseignement musical à Genève à cette époque, on pourra lire la thèse de Mary Brice disponible dans les archives ouvertes de l'Université de Genève.



Compositeur musical
(1880)

A la bibliothèque, nous conservons les signes mobiles du Compositeur musical de Marie Chassevant qui accompagnent les volumes du Solfège de l'enfant

Muriel


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire