jeudi 27 juillet 2017

Variations Goldberg... et Rondeau

Jean Rondeau en 2017

L'été bat son plein, alors entre baignade et lecture, quoi de mieux que de prendre deux petites heures à réentendre les Variations Goldberg ? Le magazine Diapason de mai dernier consacre son dossier du mois au chef-d'œuvre de Jean Sébastian Bach et s'interroge en début d'article : 
Comment cette création, où Bach relève un nouveau défi, et dont l'ampleur comme la densité devraient laisser une partie considérable des mélomanes sur le bord de la route, peut-elle rallier aujourd'hui un large public fasciné ? La richesse d'évocation de l'Aria, reprise en miroir après la dernière variation, y compte pour beaucoup. Chaque interprète nous fait vivre autrement le retour à la source...
L'article revient sur les pianistes qui ont fait date (Glenn Gould, Wanda Landowska, Andreas Staier... ) et donne ensuite la parole à la pianiste Angela Hewitt pour l'analyse des trente variations. Je vous propose de vous détourner pour un temps des pianistes et de regarder du côté des clavecinistes et plus particulièrement Jean Rondeau, interprète de Pancrace Royer entre autres et de Bach. Lors de sa venue en Suisse l'an passé pour les Variations Goldberg, Julian Sykes s'était laissé séduire et concluait : 
Si certains choix de tempo peuvent surprendre de prime abord, ils s’intègrent de manière organique dans la courbe générale de l’œuvre. Quand Jean Rondeau revient à l’«Aria» principale après les 30 variations, on a l’impression d’une boucle qui se referme sur elle-même. Il y a quelque chose d’émouvant dans cette aria chantée avec beaucoup de simplicité, à nu. Une interprétation déjà très accomplie, à la générosité d’âme, que le jeune claveciniste peaufinera encore sans doute dans les mois et années à venir (Le Temps. 30.01.2016).

Concerto pour clavecin BWV 1052
(dernier enregistrement)

Pour ceux que cela titillent, Jean Rondeau interprétera ces mêmes variations à l'église de Zweisimmen le 2 août prochain. 

Plus accessible, la "carte blanche" de France Musique vous permettra de l'entendre au clavecin avec Bach ainsi qu'au piano dans ses propres compositions avec le quartet de jazz Note Forget.

Disponibilité (Diapason)
Disponibilité (partition Variations)
Disponibilité (analyse des variations par W. Landowska)
Disponibilité (partitions Royer)
Muriel



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire