lundi 26 juin 2017

Donnez-leur une chance !

Dans toute bonne bibliothèque qui se respecte, un travail de désherbage est effectué sur les collections. Il ne faut pas imaginer les bibliothécaires à quatre pattes en train d'enlever de la mauvaise herbe entre les rayons. Il s'agit de réviser la collection soit en supprimant des documents qui seraient devenus obsolètes ou en mauvais état, soit en les transférant dans un autre dépôt plus approprié, soit en les donnant plus loin. Au final, ceci permet de redynamiser la collection, de la valoriser, de l'actualiser, de la rendre plus cohérente.

Dans notre bibliothèque, le libre accès commence sérieusement à saturer avec près de 18'000 partitions : les rayons se remplissent (env. 1'000 acquisitions par an) et forcément les lecteurs ont plus de peine à trouver leur bonheur parmi le grand nombre de documents qui s'accumulent. On passe donc en revue les sections qui sont les plus encombrées, on analyse chaque document pour voir si ceux qui sont moins empruntés pourraient être relégués dans un autre dépôt ou tout simplement éliminés (ce qui est plus rare dans notre cas).

A ce niveau, il est intéressant de constater que les grandes oeuvres du répertoire battent tous les records de prêt et conservent leur droit de rester sur les rayons du libre accès. Tandis que d'autres oeuvres sont des laissées-pour-compte, des méprisées, des oubliées, alors qu'elles mériteraient beaucoup mieux ! Pourquoi donc les musiciens s'obstinent à jouer toujours les mêmes quatuors, symphonies, concertos, maintes fois entendus, alors que le public (et eux-mêmes !) pourrait apprécier de découvrir de nouvelles mélodies, certes de compositeurs plus contemporains mais qui restent tout à fait audibles pour les oreilles sensibles.

A découvrir

Voici quelques suggestions de partitions méconnues, oubliées sur les rayons des quatuors à cordes, qui pourraient renouveler votre répertoire.

Arabian Waltz : for string quartet / Rabih Abou-Khalil 

Valse enjouée, pour quatuor à cordes classique, aux résonances orientales, avec des rythmes pas que ternaires (7/16, 5/8...), écrite en 1995 par le compositeur et joueur de oud libanais Rabih Abou-Khalil.

Arabian waltz, en version avec oud traditionnel 

String quartet no. 2 / Michael Nyman

Deuxième quatuor à cordes parmi les quatre (que nous possédons) écrits par le compositeur anglais Michael Nyman - plus connu pour ses musiques de film (La leçon de piano, Bienvenue à Gattaca...) - dans son style de prédilection de  musique minimaliste et répétitive.


Script / William Sheller

On le sait moins, mais l'auteur d'Un homme heureux et des Filles de l'aurore a également composé des concertos, symphonies et aussi de beaux quatuors à cordes, comme Script. Ne manquez pas également dans la même idée Foehn et Ondis.

On réserve déjà nos places pour venir vous écouter !

Fabienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire