lundi 15 août 2016

La rencontre de Lubeck (1705)

Sur le chemin des vacances, passage à Lubeck ! Emotions renouvellées à l'entrée de la Marienkirche - juste pendant une répétition ! L'orgue nous saisit !

La rencontre du maître Buxtehude avec le jeune Johann Sebastian Bach, venu à pied de Arnstadt, a bien eu lieu dans cette église pendant les semaines de l'Avent de l'hiver 1705 (Les "Abendmusiken" de Lubeck, créées par le prédécesseur et beau-père de Buxtehude : Franz Tunder).

Gilles Cantagrel, musicologue, membre de la Fondation Bach de Leipzig, auteur de nombreux ouvrages sur l'orgue, sur Bach et sur Buxtehude, était l'homme capable d'imaginer La rencontre de Lubeck, et nous la restituer ! A sa lecture, cette rencontre nous permet d'imaginer facilement les rues, et les intérieurs plongés dans la nuit longue de décembre, sans pour autant freiner les répétitions, ni la composition... 


Plaque commémorative à l'intérieur de l'église

"Régulièrement, Sebastian se rend dans le cabinet de travail de Buxtehude, auprès du maître. Et celui-ci lui confie des partitions de ses propres oeuvres, il l'a incité à en prendre des copies - plus encore, il les commente pour lui. Un jour, il lui a aussi montré les trésors de sa bibliothèque musicale, tout ce qui'il a hérité de son beau-père, dont d'admirables pages de Carissimi qu'il vénère, ce qui lui a laissé son propre père, tout ce qu'il a acquis lui-même, ses copies des oeuvres de ses prédécesseurs, les musiques de Sweelinck, de Scheideman et de Weckmann, les pages de ses collègues et même de certains de ses élèves, de celles de Bruhns en particulier [...].
Très vite, il a fallu, en plus des Abendmusiken, répéter toutes les musiques pour les temps de Noël [...]. Une fois encore, Sebastian a vu le maître à l'oeuvre, comment il a choisi très exactement les morceaux à exécuter pour réaliser la plus belle des liturgies, et comment, par la grande musique figurée mêlant les voix à divers instruments, par les cantiques et par les pièces d'orgue, il ne cesse de composer une prédication qui s'étend sur toute la durée de la journée, à la messe puis aux vêpres". [pp.111-113, 133]


Abendmusik : aucune n'a été conservée, 
mais proche de la cantate BuxWV 113

Enfin, si vous souhaitez écouter l'auteur Gilles Cantagrel, il sera invité au Festival Bach de Lausanne en novembre prochain. Thème de la conférence : "Bach et la mort : motets et passions".

Extraits audio d'une émission consacrée à son livre

Disponibilité de quelques oeuvres citées

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire