lundi 9 février 2015

Les pages lumineuses de Houellebecq

L'image de Michel Houellebecq, prix Goncourt 2010, est à présent tristement liée à la page de couverture du Charlie Hebdo sorti le 7 janvier : "Prédiction du mage Houellebecq : en 2015 je perds mes dents"...




Auparavant, l'an passé, il a signé les textes du dernier album de Jean-Louis Aubert. A cette occasion, les deux compères font la couverture du Rock & Folk. Dans l'article, on apprend qu'en 2013, le chanteur achète un livre de poésie signé Houellebecq : "Configuration du dernier rivage". A la lecture des pages lumineuses du recueil - Isolement, Novembre, titres que l'on retrouve sur le CD -, Aubert commence à composer sur une "Métrique parfaite, alexandrins, quatrains, déroulement. C'est ça qui m'a attiré. Sa métrique. Plus que le sens. Métrique chantable. Je pensais qu'il les scandait...". 

Et Houellebecq de surenchérir : "Ce qui est totalement étonnant, c'est qu'il n'a pas modifié le texte du tout".

Je suis venu dans le café au bord du fleuve,
Un peu vieilli un peu blasé
J'ai mal dormi dans un hôtel aux chambres neuves
Je n'ai pas pu me reposer.

Il y a des couples et des enfants qui marchent ensemble
Dans la paix de l'après-midi
Il y a même des jeunes filles qui te ressemblent
Dans les premiers pas de leur vie.
[Novembre, extraits]


Pour vérifier ces dires, la partition vient d'arriver sur nos rayons et les différentes sources sont disponibles dans le réseau genevois !


Disponibilité (Aubert / Houellebecq)
Disponibilité (Rock & Folk)
Disponibilité (Houellebecq)
Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire