lundi 6 août 2012

Lecture estivale (4)

 
Le tango nous a tenu compagnie ce printemps pour célébrer Piazzolla. Continuons à arpenter les salles de danse grâce au roman Tango d'Elsa Osorio:
   Il n'y a pas de secret que ses jambes ne puissent déchiffrer, avec la main savante de Pascal sur sa taille. Maintenant elle lui demande un voleo, et Ana, les yeux fermés, a une conscience absolue de cette jambe, fine et sensuelle, que dénude la fente de sa robe noire, de ce pied qui tourne en l'air, un instant à peine, avec élégance, pour de nouveau se poser sur le plancher. Elle ne regarde pas non plus le torse de Pascal, mais elle le sent, là, ferme, sûr, qui la centre, qui lui donne l'équilibre parfait pour assumer, appuyée sur un seul pied, le giro complet qu'il lui a indiqué sur ce rythme. Ah! Quel plaisir.
   Quelle bonne surprise d'avoir rencontré au Latina son ami Pascal, le compagnon idéal pour jouir à fond du tango. Une chance qu'elle ait décidé d'y aller, et d'en finir avec cette angoisse absurde. Tout l'après-midi suspendue au téléphone, au courrier électronique, comme s'il n'y avait rien de plus intéressant au monde que d'attendre un appel de ce fiancé toujours si occupé. Le hasard avait voulu que la main d'Ana tombe sur ce CD de Piazzolla. Dès les premiers accords elle avait senti ce picotement dans les pieds, dans son corps tout entier, qui lui demandait du tango. Une douche rapide et sa robe noire. Elle avait chaussé ses escarpins et mis ses chaussures de danse dans son sac. Seule la danse pouvait la tirer de cet état.
Tango, p. 13, Ed. Métailié, 2006

L'auteure est née à Buenos Aires, mais c'est à Paris, au coeur du 4e arrondissement que commence l'histoire d'Ana, ou, plus précisément, au Latina. Le tango va réunir Luis et Ana, l'Argentine et la France, la danse et le cinéma. Il va nous guider de Paris en Argentine, et jusque dans les premières années du XXe siècle, là où le tango émerge des bas-fonds de Buenos Aires. Au lecteur de suivre les pas de danses et la fresque familiale qui se dessinent au fil des pages. Reste que dans le silence de la lecture, les accords du bandonéon ne sont pas très loin !

 Muriel
Disponibilité
Disponibilité (musique de tango)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire