jeudi 2 août 2012

Lecture estivale (3)

 N. Brieger et M.-C. Chappuis cop. Magali Dougados
Il leur proposa Schubert.
Les Lieder. Un par jour. Tous les jours. Il déciderait du choix.
Ce serait à dix-sept heures précises, sans exception. Il fallait organiser un piano dans une salle adjacente avec une bonne température, un bon plancher et un accordeur. Elles pourraient répéter en début d'après-midi. L'ordonnance fournirait l'eau sucrée tiède, les partitions, un lutrin, une lime à ongles et un métronome. Tant que la qualité de l'exécution resterait convenable, elles n'auraient plus l'obligation de tresser à l'usine. Elles seraient mieux nourries et pourraient prendre un bain. Un tous les deux jours, alternativement. Le savon serait fourni. Il y aurait même des fleurs.
En complément de l'exécution musicale, Madame Aubry devra écrire des textes. Des textes qui devraient être inspirés par le Lied du jour avec cette obligation d'être divertissants, captivants et inciter à l'élévation de l'âme.
Chemin Venel, p. 187, Ed. de L'Aire, 2009

Martine Chevalier en écrivant Chemin Venel lève un pan de son histoire personnelle. Fille d'une cantatrice genevoise, elle va s'inspirer de la figure maternelle pour écrire son roman. Nelly Aubry, la cantatrice genevoise, va s'engager dans la période de la guerre à soutenir l'armée (projet patriotique avec La cité sur la montagne*). Ensuite, la fiction prend le relais sur la réalité. Nelly et sa pianiste Marcelle n'ont pas fréquenté de camps de travail allemands, où la musique deviendra "protectrice" d'un plus mauvais sort encore... 



De ce travail d'écriture, une adaptation dramatique a vu le jour en mai 2009 dans le cadre de la saison du Grand Théâtre de Genève sous le titre : Conversations à Rechlin (Marie-Claude Chappuis dans le rôle de la chanteuse, Inna Petcheniouk dans celui de la pianiste et Nicolas Brieger dans celui de l'officier) où la musique de Schubert côtoiera celle de Schumann et de Wolf. Cette adaptation a été immortalisée par le metteur en scène François Dupeyron par un film sorti en 2011.

* musique d'Emile Lauber sur un livret de Gonzague de Reynold

Disponibilité
Disponibilité (Schubert)
Muriel
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire