lundi 6 août 2018

Daniel Humair, 80 ans, 60 ans de carrière

Le numéro d'août de Jazz Magazine accorde une interview fleuve à Daniel Humair ! Une carrière incroyable pour ce Genevois né en 1938 qui avait renoncé à défiler derrière un tambour avec l'Ondine, tellement il détestait ça : 
Je n'ai rien compris à ce qui m'arrivais, ça m'a tout de suite rebuté et ça s'est révélé une expérience catastrophique. Comme je n'aimais pas ça, je jouais très mal ; on m'a refilé une clarinette à la place, ç'a été pire ! Si bien qu'on a fini par dire à ma mère : "Cet enfant n'est pas fait pour la musique, inutile d'insister, il n'y comprendra jamais rien".
Plus tard, à la découverte du Royal Garden Blues de Tommy Ladnier, c'est le coup de foudre. Sa voie va être toute tracée... et débute en écoutant des disques importés par un éditeur genevois :
A l'époque c'était très difficile de se tenir au courant de se qui passait en Amérique. Les disques étaient très rares et circulaient peu, ça été une chance d'assimiler ainsi l'apport de Shelly Manne, Bud Shank, Mel Lewis et Gerry Mulligan. Ce dernier étant venu à Genève avec Bob Brookmeyer dans ces années-là. Ils jouaient dans une sorte de club-restaurant avec un grand parc. Un vrai choc pour nous ! On était dingues de ces gars-là, on se coiffait pareil... [...]. Il n'y avait aucune école à l'époque pour cette musique. Je suis allé au Conservatoire de musique de Genève, mais quand j'ai prononcé la mot jazz, c'est tout juste si on ne m'a pas chassé au lance-pierres. Donc j'ai tout fait à l'oreille, en situation.
A vingt ans, Daniel Humair arrive à Paris et la Bibliothèque nationale française propose des extraits de vinyles sur Gallica qui datent de cette époque :

The Connection (1961) 


Quant à notre bibliothèque, nous vous proposons deux documents tirés de nos archives illustrant son parcours éblouissant: Daniel Humair comme invité d'un soir !

Issu de notre collection de programmes : F 4657


Affiche D 1889

La bibliothèque conserve les affiches et programmes genevois : les affiches peuvent être consultées sur le catalogue de la collection suisse d'affiches et les programmes à la demande, sur place.

Enfin, il remporte le Swiss Music Prize 2015 qui nous donne l'occasion de l'entendre raconter son parcours extraordinaire !


Contrairement à ce qu'il mentionne dans cet entretien, à Genève le jazz depuis plusieurs décennies s'apprend, se transmet et se joue. Vous trouverez ces adresses dans notre rubrique «Ecoles de musique à Genève» : AMR, EPI, ETM et la section Jazz et musique improvisés du CPMDT.

D'autres documents vous sont également proposés afin de parfaire votre lecture et pour honorer ce Grand Monsieur du jazz.

Disponibilité (Jazz magazine)
Disponibilité (méthodes de batterie)
Disponibilité (arr. Claude Bolling)
Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire