lundi 31 octobre 2016

Les violoncelles de Giovanni Sollima

Si Giovanni Sollima parcourt actuellement l'Italie et la Grande-Bretagne avec son violoncelle en tant que soliste, c'est du compositeur dont il est question aujourd'hui. Les mélodies de ses compositions sont puisées dans le bassin méditerranéen et il n'hésite pas à mêler les influences, à confronter les genres.

Giovanni Sollima et son violoncelle de F. Ruggeri (Crémone, 1679)
cop. Gian Maria Musarra

Dans la vidéo de Terra Aria proposée ci-dessous, on reconnaît les plus grands violoncellistes du moment, lors du concert final du Cello Biënnale Amsterdam dont la dernière édition a eu lieu ce week-end.

Terra Aria

A Genève, on a déjà eu l'occasion de découvrir les oeuvres de Giovanni Sollima, notamment grâce à Zatar. Ce quartette, formé exclusivement de lecteurs de notre bibliothèque [!] "propose un cocktail détonant de compositions personnelles, de pièces du répertoire classique que les compères se réapproprient en les ouvrant à l’improvisation, ou encore de thèmes du violoncelliste italien Giovanni Sollima, qui associent des mélodies d’une grande beauté nostalgique à des rythmes méditerranéens." Leur premier album, sorti en début d'année a d'ailleurs pour titre Terra Aria (VDE-Gallo).

Zatar à l'aube en août dernier

La bibliothèque vous propose quelques partitions de ce compositeur atypique.

Disponibilité
Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire