lundi 10 octobre 2016

Concert en hommage à Ginastera

Alberto Evaristo Ginastera (1916-1983), grand compositeur argentin est né et a grandi à Buenos Aires. Il fréquente le Conservatorio Alberto Williams où il obtient une médaille d’or de composition (1935) puis le Conservatoire national de musique d’où il sort avec les honneurs (1938).

D’abord marqué, dans sa jeunesse, par l’impact du folklore argentin, Alberto Ginastera s’ouvrira progressivement aux formes musicales contemporaines. Ceci en essayant de les intégrer aux rythmes spécifiques argentins.

Sa carrière prend un tour nouveau lorsqu’il rencontre Aaron Copland (1941).

En 1942, il décroche une bourse Guggenheim pour un séjour d’études aux USA qui sera reporté à la fin de la Seconde guerre mondiale.  A son retour de New York, il est reconnu comme un des principaux compositeurs argentins régulièrement joué à l’étranger.

Il participe activement au développement institutionnel de son pays, puis après une mise à l’écart par le pouvoir argentin, il prend ses distances avec ses origines latino-américaines. Ginastera instaure alors plus de rigueur et de procédures avant-gardistes à ses compositions.

En 1971, il s’installe avec sa seconde épouse la violoncelliste Aurora Natola à Genève, ville où il vivra ses douze dernières années. 

A. Ginastera et A. Natola. Photo Mandanis - Genève

Nous vous proposons, dans le cadre des 

Quatre saisons 2016-2017 de La Musicale

un concert en hommage à ce fameux compositeur, mardi 18 octobre 2016 à 20h. Vous pourrez entendre : Julia Boyer, violon ; Esther Lefebvre, violoncelle ; Marie Duquesnois, piano.


Au programme :


Alberto Ginastera

Milonga op. 3 pour piano

Danzas argentinas op. 2, no 1 et 2, pour piano solo 

Pampeaña op. 16, no 1, pour violon et piano

Pampeaña op. 21, no 2, pour violoncelle et piano

Puneña op. 45, no 2, pour violoncelle solo

Astor Piazzolla

Oblivion, pour violon, violoncelle et piano

Revolucionario, pour violon, violoncelle et piano

La muerte del Ángel, pour violon, violoncelle et piano

Entrée libre



Pour vous faire une petite idée de ce que vous allez entendre, voici un extrait des Danzas Argentinas interprétées par une compatriote argentine Martha Argerich :



Une exposition consacrée à la vie et à l'oeuvre de Ginastera est également visible dans nos vitrines jusqu'à fin janvier 2017.

 Patricia

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire