lundi 4 avril 2016

Le statut d'auteur en musique


Sur nos rayonnages, la collection de matériels d'orchestre historiques occupe une place considérable : partition importante en plusieurs volumes, parties d'orchestre en grand nombre, complétées par des parties supplémentaires manuscrites : le tout très annoté, pendant les représentations données au Théâtre de Neuve au 19e siècle. L'ouvrage collectif Genèses musicales dirigé par Nicolas Donin présente des travaux de recherche qui permettent de comprendre la notion de "la mise à la scène" - expression désignant manuscrits et annotations réalisés pendant les répétitions avant la création proprement dite. 

Dans cet ouvrage, l'article de Rémy Campos Produire une oeuvre musicale : la création de l'Africaine de Scribe et Meyerbeer en 1865 met en lumière tout le matériel nécessaire à la création posthume de cet opéra. Avant la rédaction de son article, l'auteur a proposé ce sujet de recherche dans le cadre de la HEM : 

"Le projet entendait renouveler la manière d’étudier l’acte de composition musicale en ne prenant pas seulement pour objet des partitions achevées (comme le font généralement les travaux musicologiques) mais aussi l’ensemble des traces produites lors des phases créatrices ainsi que le milieu technique dans lequel l’activité artistique s’effectue."

Ainsi, entre la partition laissée par le compositeur Meyerbeer et la création posthume de l'opéra "les copies allaient proliférer", à une époque de changement, où "il va nous falloir reconstruire une définition de l'autorité qui ne fasse pas coïncider strictement un nom propre, un manuscrit autographe et l'intégrité d'une oeuvre. Le modèle ancien vit ses derniers instants au moment où l'Africaine connaît les feux de la rampe. La figure moderne de l'auteur est en effet en train d'occuper une place de plus en plus cruciale dans le monde musical et artistique en général."

Tiré de nos collections, la partition du Faust de Gounod comporte de nombreuses coupures. A la fin du premier acte, l'édition d'époque comporte quatre pages dans le duo entre Faust et Méphistophèles :

 Exemple de coupure dans Faust de Gounod

 - comme on le voit ci-dessus -  qui disparaîtront définitivement dans les éditions ultérieures. Cette partition, ainsi que les parties d'orchestre peuvent être consultées via la bibliothèque numérique de RERO.

La recherche de Rémy Campos nous permet de mesurer la complexité devant laquelle s'est retrouvé François-Joseph Fétis afin de "compléter" le manuscrit autographe de Meyerbeer. De comprendre également le statut attribué au manuscrit autographe et donc aussi à celui d'auteur...

Disponibilité

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire