lundi 21 septembre 2015

Kapustin : ou quand le jazz rencontre le classique

Nikolai Kapustin est un pianiste et compositeur russe, né en 1937. Après avoir suivi sa formation musicale au Conservatoire de musique de Moscou, il se produit au début de sa carrière comme pianiste : membre dans les années 1960 à 1980 d'un quintette de jazz "The Oleg Lundstrem Big Band", puis d'un orchestre de radio et ensuite d'un orchestre de cinéma, il commence à composer sa propre musique pour ces ensembles. Dès les années '80 il se consacre exclusivement à la composition musicale, qu'il aborde en autodidacte. Son oeuvre comprend à ce jour 157 opus, essentiellement de la musique pour piano, mais aussi des concertos et de la musique de chambre. 

Le compositeur interprétant son impromptu Op. 66 no 2

Kapustin est très apprécié au Japon, où est publiée une sélection de ses oeuvres pour piano dans 3 albums doigtés, corrigés et annotés par l'auteur lui-même (Ed. Prythm à Tokyo). Il utilise un  langage de jazz dans une structure formelle classique, comme par exemple dans sa Sonatine Op.100.

Approché par une école de musique qui lui demanda de composer une oeuvre "pas trop difficile", il déclina tout d'abord l'invitation, mais finit quand même par composer en 2000 quelque chose de "facile" : sa Sonatine op. 100. Depuis, cette pièce a été choisie comme morceau imposé lors de différents concours et auditions de piano au Japon.

En un seul mouvement, la sonatine est écrite dans un style classique où apparaissent des éléments de jazz. Aisément abordable, elle sonne comme une pièce de musique de chambre de Haydn ou de Mozart qui serait interprétée par un combo de Jazz...



Sonatine publiée dans le Piano album 1 (Ed. Prythm)



Disponibilité
Tullia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire