samedi 4 juillet 2015

Brève : 65 ans de la mort d'Emile Jaques-Dalcroze

Il y a tout juste 65 ans, un dernier hommage était rendu à Emile Jaques-Dalcroze, comme en témoigne ce document tiré de la collection de programmes de la Bibliothèque musicale.


C'est le 4 juillet 1950, trois jours après sa mort, qu'eurent lieu les obsèques du célèbre compositeur, comme nous renseigne le Journal de Genève :

"A 10 h. 55, le convoi funèbre, venant du domicile mortuaire - l'Institut Jaques-Dalcroze, à la rue de la Terrassière - arriva à la Cour Saint-Pierre, où la gendarmerie, sous le commandement du major Panosetti, avait organisé un important service d'ordre. (...)"

Du beau monde

Dans la Cathédrale, les conseillers d'Etat Albert Picot, Louis Casaï, Charles Duboule et Jean Treina sont présents, parmi une foule de personnalités genevoises. Ernest Ansermet dirige une trentaine de musiciens de l'OSR. Le conseiller aux Etats Albert Malche - qui fut le librettiste de la Fête de juin - prend la parole :

"On mesure la place de celui qui s'en va au vide qu'il laisse, car celui que nous perdons fut la musique même, le poète du pays romand, l'éducateur incomparable de toute une jeunesse, chez nous et dans le monde. Jaques-Dalcroze a été un découvreur de sources et de joies, il a élevé des générations à la belle harmonie et à l'art, il a été un créateur, un libérateur, un semeur."

Les honneurs sont ensuite rendus devant le Grand Théâtre. Les cendres seront transférées plus tard au cimetière de Plainpalais.

Pour en savoir plus sur Emile Jaques-Dalcroze, exposition jusqu'au 31 juillet à la bibliothèque!


Pour se souvenir d'Emile Jaques-Dalcroze en audio et en video
Fabienne






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire