lundi 8 juin 2015

A la Une : Avant de tourner la page...

La revue Circuit : musiques contemporaines consacre son dernier fascicule à l'édition musicale. Ce parcours long de plus de dix siècles passe des neumes du chant grégorien aux signes graphiques de la musique contemporaine transcrivant la densité sonore ou le timbre de l'instrument. Allant plus loin encore, on aborde le cas où la notation ne retranscrit plus un son mais un mouvement comme c'est le cas dans Pression de Helmut Lachenmann. La préface de la partition précise :

"Die Notation dieses Stucks zeigt [...] nicht an, 
was klingen soll, sondern, was der Spieler tun soll."


  détail de la partition Pression

En reprenant la notation musicale depuis ses débuts, l'article de Georges Forget décrit les étapes-clés par une "petite histoire des outils d'édition musicale avant l'ordinateur"* : burin et xylographie, caractère mobile et typographie, gravure, lithographie et... dactylographie. En effet, en 1936 la Keaton Music Typewriter fait son apparition et reste d'actualité jusqu'à l'apparition des premiers ordinateurs.


cop. www.finalemusic.com 

Enfin, l'ouvrage L'édition musicale : de la partition à la musique virtuelle de Daniel Lafrance et Serge Provençal vous permettra d'approfondir les thèmes abordés par les articles de Circuit.

* titre exacte de son article : Avant de tourner la page... Petite histoire des outils d'édition musicale avant l'ordinateur

Disponibilité (Circuit)
Disponibilité (Edition musicale)
Disponibilité (Lachenmann)
Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire