jeudi 30 avril 2015

En rythme ! Exposition Emile Jaques-Dalcroze

Emile Jaques-Dalcroze est l'une des personnalités les plus créatives qu'ait connue la Suisse romande dans la première moitié du XXe siècle.

Atelier Boissonnas, 1911

Dès 1883, il entreprend une carrière de compositeur qui l’amène à produire de très nombreux ouvrages pour le concert et pour le théâtre lyrique qui sont joués dans les plus importantes métropoles européennes. Il invente pour ainsi dire un folklore en écrivant, dès 1890, d'innombrables chansons qui s'intègrent au patrimoine populaire romand. Il obtient également un immense succès avec ses rondes enfantines dont la célébrité s’étendra bien au-delà des frontières suisses.


Constatant les carences du sentiment musical de ses élèves, Jaques-Dalcroze conçoit une méthode éducative prenant en compte une perception corporelle de la musique. Ainsi naît, en 1903, la Rythmique qui ouvre des perspectives insoupçonnées dans les domaines musicaux, chorégraphiques et thérapeutiques. Rapidement, sa méthode se répand à travers toute l’Europe et un Institut lui est consacré à Hellerau, près de Dresde, qui attire l’élite culturelle de 1910 à 1914 ; en 1915 est fondé l’Institut Jaques-Dalcroze, principal centre d’enseignement de la Rythmique aujourd’hui encore.


Emile Jaques-Dalcroze apparaît, grâce à son savoureux don mélodique et sa spontanéité comme l'un des musiciens suisses les plus originaux de son temps.



C'est la fête !

A l'occasion des 150 ans de l'illustre Genevois et des 100 ans de son institut, ainsi que de la publication par la Bibliothèque de Genève de l'ouvrage "Emile Jaques-Dalcroze compositeur" de Jacques Tchamkerten, la Bibliothèque musicale propose le mardi 5 mai une soirée thématique. Présentation de documents précieux tirés du fonds Jaques-Dalcroze de la Bibliothèque de Genève, conférence, projections, intermède musical... : Jaques-Dalcroze n'aura plus de secrets pour vous. Vous pourrez également voir l'exposition qui met en valeur des photographies de la Fête de juin de 1914 conservées au Centre d'Iconographie (Fonds Boissonnas notamment) ainsi que des documents historiques et des partitions.




Disponibilité
Fabienne

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire