lundi 24 mars 2014

A l'affiche : "Making of" : The Delusion of the Fury


 Harry Partch et son instrumentarium


Le dernier numéro d'ActO présente les deux représentations de Delusion of the Fury avec les mots du compositeur lui-même :

 "La direction vers laquelle je me suis dirigé durant ces quarante dernières années a beaucoup de choses en commun avec les activités et les actions de l'homme primitif tel que je l'imagine. L'homme primitif a découvert des sonorités magiques dans les matériaux qui l'entourent [...]. Il a ensuite fait en sorte de rendre cet objet, ce médium, cet instrument aussi beau visuellement qu'il le pouvait. Sa dernière étape était presque automatique : faire des sonorités magiques et de la beauté visuelle quelque chose de spirituel. [...] Les trois actes de l'homme primitif deviennent la trinité de son oeuvre : sonorités magiques, forme et beauté visuelle et expérience rituelle".

Le compositeur Heiner Goebbels met en scène Delusion of the Fury de Harry Partch et son instrumentarium délirant, exécuté par le Ensemble musikFabrik. L'oeuvre créée aux Etats-Unis en 1969, n'a satisfait la curiosité des Européens que l'été dernier lors du Ruhr Triennale. Genève et le Festival Archipel dont le thème cette année "Musique : making of" est approprié à cet événement a la chance de proposer cette création. Dans les questions du Comment faire en musique se pose bien évidemment les questions harmoniques. Des événements du Festival Archipel sont organisés autour du tempérament. Harry Parch inventa son propre système harmonique proches des résonances naturelles et fut précurseur du mouvement de la "just intonation" (octave divisé en 1/43e de ton), opposé au tempérament égal. Dans son rejet de la musique européenne et afin de mettre en oeuvre sa théorie, il consacra des années à créer des instruments adéquats.



L'instrumentarium exceptionnel de Harry Partch vous est dévoilé ici en guise de mise en bouche !





Disponibilité (ActO)
et disponibilité (ouvrage théorique de Harry Partch)

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire