jeudi 18 avril 2013

Printemps finlandais

L'aile du songe (2001), partie 2

L'aile du songe, concerto pour flûte et orchestre de Kaija Saariaho a été écrit juste après son premier opéra L'amour de loin. Comme pour l'opéra, la compositrice s'inspire d'un auteur français pour le matériau du concerto : Les Oiseaux de Saint-John Perse :
 "Aile falquée* du songe, vous nous retrouverez ce soir sur d'autres rives!".
 Elle s'en explique ainsi :
 Le concerto se divise en deux grandes parties: Aérienne et Terrestre. Ces deux grands titres se trouvent aussi dans un poème de Perse [...]. Le finale, la deuxième partie de Terrestre, fait une synthèse de tous les aspects précédents, avant que le son de la flûte ne s'éloigne de nous de plus en plus et disparaisse :

"Dans sa double allégeance, aérienne et terrestre, l'oiseau nous était ainsi présenté pour ce qu'il est: un satellite infime de notre orbite planétaire."

L'oeuvre a été écrite pour la soliste Camille Hoitenga dont le site documente l'oeuvre pour flûte de Kaija Saariaho. La compositrice ne renie pas son affinité avec l'instrument:
D'une manière générale, la flûte m'est un instrument très proche, et ceci depuis mes premières pièces. J'aime le son où la respiration est toujours si présente et les possibilités timbrales qui conviennent bien à mon langage musical: le corps de l'instrument permet de réaliser des phrases qui traversent des textures bruitées, colorées par des phonèmes chuchotés par la flûtiste, allant, graduellement si on le veut, vers des sons purs et lisses.

Parallèlement à une reconnaissance internationale (Grawemeyer Award - Music Composition pour L'amour de loin en 2003, 2ème femme à être invitée en 2010 au Rheingau Musik Festival (RMF) après Sofia Gubaidulina en 2003 pour les Portraits de compositeurs vivants), Kaija Saairaho est présente dans différentes manifestations en France ce printemps.

"Les oeuvres de Kaija Saariaho entre inspiration visuelle et influence littéraire" est la thématique abordée par le cycle Domaine privé que lui consacre la Cité de la musique cette semaine, poursuivie par une journée d'études le 26 avril prochain, organisée par le Centre de recherche interdisciplinaire sur les musiciennes (CREIM).



cop. Kulturteil.ch


Le portail de la Musique contemporaine offre quelques extraits sonores faute de voir Saariaho programmée dans des salles romandes prochainement !

* de falcatus : armé d'une faux, devenu un sabre dans une version précédente [Sabre de l'aile et feu du jour]

Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire