mercredi 21 novembre 2012

La jeunesse de Rousseau

Petit opéra de chambre avec marionnettes et musique verte, Tic-Tac Rousseau raconte les premières années de Rousseau, enfant de Genève, d'après les scènes des Confessions.

Luc Jorand, auteur du livret, et Jean-Marie Curti, compositeur de la musique, tentent à travers ce spectacle rafraîchissant de montrer le côté optimiste et joyeux de Jean-Jacques durant sa jeunesse.

Le titre est emprunté à Rousseau lui-même, il se réfère à ses amours enfantines avec Mademoiselle Goton : "j'entendis, en passant à Coutance, de petites filles me crier à demi-voix : Goton tic tac Rousseau" ... une expression populaire pour dire "Goton est en couple avec Rousseau". Tic tac évoque aussi les mouvements d'une horloge, les rythmes, les va-et-vient, traduits en musique par un jeu de leitmotiv et de scansions redoublées.


 Extrait de la partition de Jean-Marie Curti

Sur scène on pourra voir tous les protagonistes du spectacle, à savoir 5 musiciens et musiciennes, 6 chanteurs et cantatrices qui se feront aussi marionnettistes pour l'occasion. La musique "verte" fera résonner des éléments naturels tels que coquilles d'escargots, feuilles sèches, noyaux de cerises, pives, galets, osselets et graines séchées... un clin d'oeil au Rousseau botaniste amoureux de la nature.

Ce spectacle est une création - symboliquement la 100e production de l'Opéra-Studio de Genève - à découvrir du 22 au 25 novembre au Théâtre Cité Bleue. Un plus : le spectacle sera traduit en langue des signes pour les personnes sourdes et mal-entendantes.




Tullia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire