lundi 19 mars 2012

Les 20 ans d'Archipel et le son des autres

Le premier week-end d’Archipel sera consacré à ce frottement d’où naît l’étincelle de nouvelles formes. La narration organise le contact. La parole opère le frottement. La scène en est l’écrin.

Marc Texier, directeur d'Archipel, festival des musiques d'aujourd'hui présente l'ouverture de la manifestation (les 3 premiers jours) sous le titre de Fictions durant lesquelles, entre autre, plusieurs hommages seront rendus.

Deux hommages à des compositeurs. Le premier célèbre l'oeuvre de Maurice Ohana vendredi soir par une soirée au très beau titre : Ce qu'a vu le vent du Sud. Le second fête le centième anniversaire de John Cage autour d'un piano. Le concert Préparation du hasard dimanche soir alternera des pièces de Cage et de sept autres compositeurs. Ces derniers lui rendront hommage en écrivant pour son piano préparé, tel qu'il l'avait pensé en 1940 !


Le troisième hommage nous concerne tous. Il célèbre nos souvenirs, la mémoire de chacun. Une cinquantaine de souvenirs ont été repensé musicalement par Pierre Jodlowski.
 

 Dans l'évolution de mon travail, j'attache, avec le temps, une importance fondamentale à la question de la mémoire. Individuelle ou collective: elle occupe, dans mon imaginaire musical, l'axe de structuration mentale qui fonde l'énergie initiale et la condition de l'existence d'un oeuvre.   
Passage de Pierre Jodlowski                

Le visiteur agira dans le "tunnel" comme le diamant sur les sillons d'un vinyl. La variation des souvenirs sera donc infinie et se réalisera selon la position du visiteur, sa vitesse, ses arrêts. Chaque passage sera donc unique, mais pourra se renouveler sans fin... dès l'ouverture du festival et jusqu'au 1er avril !

Toute proche du festival, parallèlement au festival, ce sont les derniers jours de l'exposition Cage by Cage à la bibliothèque, profitez de cette occasion pour venir la découvrir ! 

Disponibilité (Cage)

Le Mag du Courrier (17.03.2012)

* échos ici même dès le 2 avril 
Muriel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire