samedi 26 février 2011

La musique de l’âme… ou la Soul Music

1958, les Etats-Unis.
Le peuple noir américain se déhanche sur le nouvel album de Ray Charles appelé Soul. Depuis ses débuts, les albums de Ray Charles sont riches en genres musicaux. En effet, entre le jazz, le blues, le gospel, le rhythm and blues ou encore la country, l’artiste nous fait découvrir son univers musical très élargi et sa passion pour le gospel. Mais en 1958, tout change: Ray Charles nous fait découvrir la Soul Music ou en français, musique de l’âme, un mélange né de l’union entre le rhythm and blues et le gospel. Ray Charles est donc le premier artiste à donner vie à cette musique mélangeant l’émotion sacrée à des thèmes profanes (gospel) et les rythmes saccadés (rhythm and blues). 


Cette musique est un tremplin contestataire pour réagir face à la communauté blanche. La Stax et la Motown sont les deux plus grands labels de l’époque qui proposent une musique noire à un public blanc, à la fin des années 1950. On les oppose souvent car on parle de southern soul (Stax) qui propose une soul incisive et de northern soul (Motown), une soul plus dansante et plus influencée par la pop.

La fusion entre le rap et la soul donne naissance au new jack swing, devenu R&B dans les années 1990. Ce sous-genre de la soul music, est caractérisé par des instruments typés hip hop et des textes dans l’esprit soul. Les artistes les plus connus sont De la Soul, D’Angelo et bien d’autres.
 



Les artistes du 21ème siècle sont Amy Winehouse pour l’international et Ben l’oncle Soul pour les pays francophones. Ce dernier se produit à Genève au festival Voix de fête le 5 mars.



Disponibilité : Ray Charles, Amy Winehouse, Motown
Leticia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire